mercredi 28 décembre 2016

Noël, jour de l'an... le temps des promesses !!!

Livraison de cadeaux cette semaine entre noël et le jour de l'an.
Tout d'abord les bonus des traders, compte tenu des rallyes haussiers de cette fin d'année, Cac/DAX, Devises/WS & S&P, les bonus pour certains risquent d'être fort agréable.



Sinon, de quoi parle-t-on dans la presse cette semaine?
Le chômage diminue, Hollande aura-t-il envie de finalement se présenter à la vue des chiffres qu'il défend?

Cécile Bourgeand, la mère de la petite Fiona, peut-être libérée d'ici mi Janvier. Aura-t-elle le courage de dire où est enterrée sa fille?

Jacqueline Sauvage n'a pas eu le droit de se passer les fêtes de Noël en famille, serait-elle trop dangereuse dehors? Finalement libérée par la grâce présidentielle, en cette dernière semaine 2016.

Trump continue de préparer son accession à la maison blanche, le bras de fer se fait de plus en plus fort et dur avec Obama. En revanche, les Russes et surtout Poutine attendent avec hâte son investiture dle 20 Janvier pour renouer le dialogue avec les USA.

Enfin, le chanteur Georges Michaël retrouvé mort le 25 Décembre d'une crise cardiaque, 2016 aura été une année épidémique pour les artistes internationaux...!!

Certain ont connu la naissance des Beatles et des Rolling Stones, d'autres la guerre du Vietnam, d'autres encore étaient dans le débarquement de Normandie pour libérer la France de l'emprise Nazi, quelques uns étaient devant leur poste de TV pour vivre en direct les 1ers pas de l'homme sur la lune, encore tant et tant d'événements peuvent être évoqués dans ces lignes.


Serions-nous à la fin d'une époque?

Les Russes et les Américains, longtemps ennemis jurés, sont disposés à travailler et coopérer ensemble pour un nouveau territoire diplomatique et commercial.
Israël, qui fut sous protectorat US depuis sa création, voit le président Obama se désolidariser de l'état d'israël pour proposer la création d'un territoire Palestinien.

Les 6 mois à venir vont se jouer sur les relations stratégiques, diplomatiques et politiques entre la Russie, la Chine et les USA.
Les devises, les politiques fiscales et les matières premières seront au menu des échanges et des flux commerciaux.

- Le risque? Que le monde soit plus divisé que jamais, si ces trois méga puissances ne peuvent
s'entendre.

- L'opportunité? Que le monde trouve son équilibre économique sur ce triptyque.

- Et l'Europe dans tout ça? l’inexistence de dialogue entre les pays majeur de l'UE aura créé un vide économique et diplomatique depuis 2013 de la part du vieux continent avec les pays et les continents qui nous entourent. La fin de l'UE voulue après guerre se dessine, reste à savoir ce qui va naître derrière.

Comme le dit la citation: "seules les montagnes ne se rencontrent pas". Il semblerait que ces dernières semaines le montagnes arrivent à se rencontrer, non seulement par la base mais aussi par les sommets.

mercredi 21 décembre 2016

Les réseaux sociaux... une vraie arme commerciale !!

I - La naissance d'un nouvel outil média et marketing:

Alors que dans le paysage multimédia, les réseaux sociaux se sont imposés pour nous aider à communiquer en temps réel, le premier à s'être imposé comme média de masse, fut second life, pour les plus de 20 ans.

Depuis, l'apparition de facebook, twitter et autres réseaux spécialisés dans la diffusion vidéo et images, ces outils avaient été favorablement accueilli dans le monde politique, puis des affaires.



A tel point, aujourd'hui, que les grandes enseignes organisent régulièrement des live facebook ou twitter pour suivre et célébrer des événements.

Derniers en date à avoir peser avec leur image sur l'information en direct, Trump, qui pris allègrement les traces d'Obama, quand ce dernier couvrit toute sa campagne 2008 via facebook.



II - Soigner sa présence pour en améliorer son attractivité:

Nombreux artistes et sportifs se servent aussi déjà avec intérêt pour défendre leur image et offrir à leurs sponsors une visibilité alléchante.

Aujourd'hui, le nouveau président américain affiche clairement ses convictions et ses décisions sur Twitter, sans aucun complexe ni aucun filtre. De même que bon nombre de média et personnes de TV organisent directement leur communication en 140 caractères.

Même le patron de la Banque Centrale Enropéenne se lance dans la conférence de presse en direct sur Twitter, estimant qu'il s'agit d'un outil de communication direct très utile.

Bref, vous l'aurez compris, cette fin d'année, tout comme 2017 s'annoncent très riche sur le plan des posts.

En lisant cet article, pas pu m'empêcher de le poster pour démarrer cette semaine...
La BCE a donc pris le pli de Trump. Twitter retrouve donc son activité initiale dans la communication efficace.

Outre cet outil d'intelligence politique, Twitter inaugure aussi en cette fin d'année la diffusion en live de programmes TV US. Pour les adeptes de réseau social, depuis début Décembre vous pouvez suivre en direct plusieurs programmes des chaines américaines comme la NFL et les Playoff du FootUS, ainsi que plusieurs programmes économiques et des débats sur l'économie numérique.

http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211581075735-la-bce-inaugure-les-interviews-sur-twitter-2049429.php

lundi 19 décembre 2016

#MonŒil: En route vers les fêtes

Dernière semaine avant les fêtes et la trêve de fin d'année. 2016 aura été une année riche en rebondissements.
BREXIT, élection de Trump, crise et conflit Syrien, l'Europe et la zone euro qui se désintègre progressivement, le leadership mondial de la Chine et de la Russie qui se confirme, guerre de la finance sur fond de crise internationale, Hollande qui ne peut se présenter à sa succession, un ex-premier ministre en course pour la présidentielle à droite, terrorisme, l'actualité aura été rude et souvent sauvage.
Il eut été agréable de finir l'année sur une note positive, une actualité sereine et positive. Globalement, c'est en coupant l'info et les média que l'on obtient le plus facilement un environnement porteur, à condition de se le créer.



L'info de la semaine:
Lundi 19
Présidentielles françaises, la primaire de gauche peut démarrer. 7 candidats, de la gauche classique vers une gauche libérale.
Au programme: dette, prélèvements obligatoires, impôts, économie numérique, salaire minimum.
Mme Lagarde s'en sort avec un avertissement dans le procès Tapie. Coupable sans peine. La Justice française rend hommage à son parcours de femme de droit sans ombrage!!

- Finance: après un rallye haussier régulier depuis l'annonce du Brexit, la résistance des 4500pts dépassée en début de mois et maintenant des 5000 pts semble à portée de main.

- Cac 40, ouverture 4820.49, 4827 à la mi journée, avec un fixing à 4822.77
- Euro / USD, ouverture 1.0451, clôture à 1.044,60

Mardi 20
Gueule de bois ce matin au réveil... double attentat perpétré hier soir, à Berlin et Ankara. La diplomatie russe et turque a pris du plomb et l'allemagne tente de comprendre comment un camion fou a pu semer la panique dans un marché de noël.
Sinon, Trump élu président US avec plus de 270 grands électeurs qui confirment le scrutin de populaire de Novembre. Dans un mois, il aura pris ses fonctions...

- Cac 40, ouverture 4822.30, mi séance 4840.97, 4822.77 au fixing
- Euro / USD, ouverture 1.0451, sous la barre des 1,04 à 1,03657 aprsè mi séance.

Mercredi 21
Vincent Bolloré gagne un appelle d'offre à LA pour installer un parc de voitures électriques. Le Bras de fer également entre chauffeurs VTC et Uber est une marque que les métiers de l'automobile continuent leur évolution. L'auto partage se développe à grande vitesse dans les agglomérations et permet depuis bientôt une décennie, grâce à BlaBlaCar, de relier à moindre frais, la ruralité et les métropoles.
Les marchés s'envolent en cette fin d'année. Plusieurs records annuels sont à signifier, autant avec les valeurs françaises et Européennes que US. Le DowJones tout comme Wall Street affichant des hausses supérieures aux attentes, ce qui laisse augurer des profits et des bonus fort agréable en cette fin d'année pour les traders.
Dernière ligne droite pour les cadeaux de noël. Grâce à cette période de fêtes, nous pourrons apprécier la valeur des dépenses par panier des foyers.

- Cac 40, ouverture de séance à 4831.56, clôture à 4832.18, pour atteindre un léger rebond à 10:00, 4849.33, et une moyenne à 13:00, 4822.54.

Jeudi 22
Je n'ai pas souhaité m'étendre plus cette semaine sur les attentats de Berlin et Ankara. Peut être parce que la probabilité que ces  faits se renouvellent encore souvent et sur une très longue période est la plus sérieuse... au delà des morts et du choque occasionné, c'est le choque idéologique qui maintenant va faire son travail.

- Cac 40, ouverture de séance à 4825.15, 4827.27 à mi séance.

Fils actu semaine, source:

#Industrie
Comment PSA déploie ses premiers services de nouvelle mobilité
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/comment-psa-deploie-ses-premiers-services-de-nouvelles-mobilites-626155.html


#Economie #Finance

http://www.latribune.fr/economie/france/la-croissance-plus-faible-que-prevue-624948.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/flop-de-l-appel-aux-marches-de-monte-paschi-un-bail-out-inevitable-626391.html

samedi 17 décembre 2016

#MonŒil: Trouver la croissance, coûte que coûte...

Les marchés et les tendances feraient-ils aussi mentir les hypothèses des investisseurs et des spéculateurs?
Contrairement aux annonces faites dans les média depuis l'annonce de la victoire du Brexit, puis l'élection du nouveau président US, il est vrai qu'un décalage de plus en plus flagrant existe entre la vérité économique sur l'ensemble de la planète et les marchés financiers.
Les USA continuent de voir les salaires stagner, l’Europe n'arrive pas non plus à avancer et à travailler sur l'harmonisation fiscale et salariale pour ses entreprises et ses classes moyennes, la dette globale des états sur l'ensemble du monde est toujours aussi abyssale, et pour conclure la croissance espérée pour le monde n'arrive toujours pas comme espérée...!!




L'info de la semaine

Lundi 12
La semaine démarre très fort avec le lancement de la primaire de gauche. Macron, Valls, Montbourg et toute la smala s'en mêle pour trouver le candidat de la gauche en Janvier. Bref, que du bonheur!!! #Politique
Bras de fer diplomatique entre la Chine et les USA, les deux s'accusant de reproches mutuels par Comptes sociaux et média interposés.#ComPolitique

- CAC 40, ouverture de séance à  4 769.84, en baisse à 4760 à la mi journée, clôture à 4760.34.

Mardi 13
"Twitter m'a tué"... Il aura suffit d'un Tweet du nouveau président des USA pour faire chuter en bourse en quelques secondes le cours de Boing. Trump évoque ainsi le coût exorbitant du programme de l'avionneur, ce qui n'a pas plu du tout aux marchés, qui ont sévèrement sanctionné le titre Boing.

- Cac 40, ouverture de séance à  4 754.22, en range supérieur à 4788.25 à la mi journée, clôture à 4760.34.

Mercredi 14
Le monde du numérique forcé d'avouer dans les média que la construction et la réalisation de voitures sans chauffeurs entièrement électronique n'étaient de leur domaine de compétences. Google, Apple et Amazon se projetaient chacun dans la fabrication de voitures sans chauffeurs.
Ces derniers ont du reconnaitre qu'ils ne seraient qu'équipementiers, laissant la fabrication des véhicules aux constructeurs eux mêmes. Chacun son métier. #Tech/Industrie

- Cac 40, ouverture de séance à  4 778.96, en baisse à 4788.25 à la mi journée, clôture à 4769.24.

Jeudi 15
Parcourir la presse anglo-saxone est un plaisir. L’Europe devient un vieux continent, et qui vieillit sacrément mal. L'Afrique est au cœur de toutes les innovations, prend des risques, s'affirme

Vendredi 16
L'euro poursuit sa chute amorcée hier face au dollar. Encore fort la semaine dernière face au dolar, +1.07pts, ce vendredi l'euro est passé sous la barre des 1.05 à 1.045, son plus bas depuis 13 ans.

- Cac 40, ouverture séance à 4815.35, 4855 à la mi journée pour clôturer à 4833.27.

File d'actu de la semaine

Graphe CAC40

#Economie
- Villeroy de Galhau: "la croissance ne peut pas venir d'une relance budgétaire" http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/villeroy-de-galhau-la-croissance-ne-peut-pas-venir-d-une-relance-budgetaire-1069613.html

L’euro tombe au plus bas depuis 13 ans
http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211599831858-leuro-tombe-au-plus-bas-depuis-13-ans-2050846.php

#Stratégie/Communication
- La BCE a donc pris le pli de Trump. Twitter retrouve donc son activité initiale dans la communication efficace.
En lisant cet article, pas pu m'empêcher de le poster pour démarrer cette semaine...
http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211581075735-la-bce-inaugure-les-interviews-sur-twitter-2049429.php

#Stratégie/MatièresPremières
- Pétrole: l'Opep convainc 11 autres pays de baisser leur production http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/petrole-l-opep-convainc-11-autres-pays-de-baisser-leur-production-1069416.html

#Economie/Politique
- Le PDG d’Exxon favori pour prendre la tête de la diplomatie américaine http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/le-pdg-d-exxon-favori-pour-prendre-la-tete-de-la-diplomatie-americaine-1069384.html

- Moins d'impôts, fonds de pension pour tous : la place de Paris détaille ses mesures post-Brexit http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/moins-d-impots-fonds-de-pension-pour-tous-la-place-de-paris-detaille-ses-mesures-post-brexit-624316.html

#Industrie/Finance/Economie
- Le retour sur investissement en R & D est au plus bas pour les big pharmas http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/le-retour-sur-investissement-en-r-d-est-au-plus-bas-pour-les-big-pharmas-624429.html

lundi 5 décembre 2016

#MonŒil: Semaine d'instabilité autour de la zone euro.

Comment interpréter la chute de Renzi au référendum Italien?
C'est en substance ce que les observateurs économiques et politiques tentent de traduire depuis lundi matin. Après le renoncement de Hollande à sa succession, il est vrai que l’Europe et en particulier la zone euro commence à montrer des signes de fragilité. Plus de couple exécutif fort avec le tandem Franco Allemand, ainsi que le poids lourd plus qu'encombrant de la BCE et le mammouth technocratique de Bruxelles,

Ayant plaider d'est les années 2010 pour une refonte économique et financière de la zone euro, avec un renforcement de l’Europe du nord pour aider les pays du sud à faire face à la crise financière, les événements actuels me confortent dans l'idée que l’Europe n'a plus les moyens de ses ambitions, notamment avec la fragilité économique qu'impose la disparité des salaires et des régimes fiscaux au travers des différents pays qui la compose.

Le manque de réalisme des forces politiques me surprend chaque jours un peu plus.

La réalité du quotidien reprend toute sa place naturellement après chaque résultat de scrutin, même si Merkel semble encore debout après plus de 15 ans de règne...

A surveiller cette semaine les marchés et les devises zone euro.

Lundi 5 /;12
Bonne nouvelle pour les spéculateurs, la BCE poursuit sa politique de QE. Aucune raison donc de cesser de s'intéresser aux marché.
- Trop tôt pour vraiment mesurer l'impact du référendum Italien, même si l'euro était passé sous la barre des 1.06$ entre 4h00 et 6h00 gmt.



Pour le reste,
- Attendons de voir comment les marchés réagiront ce soir si l'annonce de Valls confirme son intention de se présenter à présidence de la république 2017.

- USA, Chine, le bras de fer diplomatique prend toute sa part dans le débat médiatique...

Mardi 6/ 12
Le marché de la devise francoUS, Eruo/USD, reste stable depuis l'ouverture de la bourse paris sur une ligne 1.0760.
- Après un fixing à 1.0731 pour la paire EUR/USD le 5/12, la paire reste stable à 10.770 en fin de matinée,

Chute de 40 pts en 2ème partie de journée pour clôturer à 1.0720 à 17h30.


-  le CAC 40 progresse de 30 pts depuis l'ouverture, de 4575.3 à 4583 fin de matinée. Une journée en hausse pour finir à 4636.48 à 17h30.

- Des marchés assez peu réceptifs finalement au remaniement ministériel et au départ de Valls de l’exécutif français.
Il semblerait même que l'ensemble des résultats électoraux du Week End (Italie et Australie) aient été anticipés avec une légère baisse à l'ouverture lundi.

Mercredi 7/12
- Le Cac40 ouvre la séance dans un  range entre 4675 et 4690.
- La paire Eur/Usd est stable depuis l'ouverture entre 1.0720 et 1.0730.

A priori le dollar a pricé lundi les différentes événements politiques du WE. A en juger le cours de la monaie US, et les records de la bourse de NYC, le marché américain reprend quelques couleurs à la suite des premières décisions politiques de Trump.
Par contre, la zone euro, anticipe la rupture avec la fin d'année et la transition avec Trump. A ce titre, l'USD retrouve les même niveaux qu'en 2002, sous l'administration Bush.
Valls lance officiellement sa campagne, la primaire de gauche est désormais ouverte.

Jeudi 8/12
Trump revient progressivement au cœur de la presse internationale, pour sa méthode de gestion de la phase de transition avec la présidence Obama. Janvier va être très sportif.
Fais d'arme éloquent? sa critique du coût de fabrication de Boing pour le futur "air force one", l'avion US president.

Les investisseurs et autres spéculateurs continuent de voir les marché progressés, tant autour du Cac40, du Dax (francfort) mais aussi la sillicon valley et new york.
Visiblement, les échecs politique européens ne semblent pas tourmentés plus que ça les investisseurs, tant la promesse d'un rapprochement diplomatique USA Russie et d'un réchauffement de leurs relations commerciales semble laisser planer un potentiel de croissance économique et financier.

- Cac 40, ouverture de séance à 4709, pour un fixing à 4735.

Vendredi 9/12
Evolution dans le monde de la finance et des télécoms. Orange et Vivendi pourraient s'arranger sur un échange de titres autour de Canal+, ouvrant un accès au milieu très influent des télécoms pour Bolloré et entrevoir un rachat de Canal+ pour Orange. Cette entente stratégique pouvant donner lieu à un trium vira des plus influent de france, avec des activités bancaires, d'information média et data pour la téléphonie.

- Cac 40, ouverture de séance à 4741.10, pour monter à 4765.22 en mi journée.
- Le Cac40 au plus haut de l'année 2016, "CAC 40 : au plus haut sur un an glissant"

samedi 3 décembre 2016

Hollande était convaincu d'avoir la peau de Poutine...

Hollande était convaincu d'avoir la peau de Poutine, mais finalement Trump aura prouvé qu'il a plus d'influence qu'il n'y parait et Obama rien à foutre de nos gueules de frenchies!!! 

Reste à savoir avec qui les Russes, les USA, la Chine et les pays du golf auront envie de travailler pour connaitre le nom du prochain président...


mardi 22 novembre 2016

Les USA donnent de la voix, l'écho se fera entendre en Janvier !!!

A peine élu, Trump tape fort. Il l'avait dit, il le fait.



Durant sa campagne, il avait prévenu qu'il changerait la donne dans les relations commerciales avec le reste du monde. Et que le traité transpacific ne lui convenait pas, car il supprimait tout protectionnisme et toute souveraineté pour les USA auprès des pays du pacifique.

A partir de Janvier donc, l'ensemble des pays de l'Océan pacifique devront renégocier avec l'administration Trump les accords d'échange commerciaux.
Il va notamment s'agir de revoir les accords commerciaux et économiques qui les lient sur l'ensemble de l'offre financière pour les investissements, et législative pour les règles commerciales.

Bref, ce traité transpacifique, conclu le jeudi 4 février entre l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam, avait pour objectif de doper la croissance économique.

Mais pour l'administration américaine, les résultats ne sont visiblement pas au rendez-vous.



Et comme le protectionnisme économique passe, en partie, par le volet fiscal et les taxes à l'import / export ainsi que la balance commerciale, on peut considérer qu'à part le Canada, l'Australie, le Japon et Singapour, le poid de ces pays est négligeable dans le commerce extérieur US... lire la suite de l'article!!!

lundi 21 novembre 2016

Pouvoir d'achat: la France n'est pas dans le top 10 européen

Intéressant rapport de l'institut d''étude de marché GFK qui publie son enquète sur le pouvoir d'achat des pays européens.



Avec un revenu annuel moyen inférieur à 20000€, la France est sortie depuis 2015 du top ten de ce classement.

Liechtenstein, Suisse, Luxembourg, Norvège, Islande, Allemagne et Grande Bretagne font parti du haut du classement, avec des revenus pouvant aller jusqu'à 63000€.

Les pays du sud de l'europe viennent clore ce classement, avec des revenus tombant sous la barre des 13000€ annuels par habitant.

En plus d'une harmonisation fiscale tant réclamée auprès de l'UE depuis plus de 30 ans, il serait temps de prendre en considération de telles variations de salaires entre pays d'un même continent...

Plus de précisions, "Pouvoir d'achat: la France n'est pas dans le top 10 européen"

jeudi 17 novembre 2016

La géolocalisation s'étend... dans l'espace !!

Ariane 5 ES a mis parfaitement en orbite quatre satellites du système de navigation européen Galileo.

La couverture terrestre via l'espace va encore augmenter sa présence et sa qualité d'interprétation  de la croûte terreste!!



Avec la mise sur orbite de ces satellites, l'europe doit pouvoir prendre son indépendance par rapport aux USA.

Grâce à l'évolution des systèmes d'information, aujourd'hui la précision des systèmes de géolocalisation est de 2 à 3 mètres, avec de nouveaux services pour noël...

En 2015, le programme, qui a connu beaucoup de vicissitudes depuis son lancement en 2003, a fêté son véritable envol, six satellites mis sur la bonne orbite. Un succès qui se poursuit avec la réussite du lancement par Ariane 5  ES. >

mercredi 16 novembre 2016

Ils osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait...

Les Américains osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait.

Après avoir défié le système en élisant Trump, c'est du monde de l'aérospacial qu'arrive le nouveau dress code du futur.



Après avoir atomisé le concorde fin 70, début 80, le jugeant trop coûteux et bruyant, c'est un avionneur privé qui lui redonne vie et une seconde jeunesse en créant un super sonic type jet privé, d'une capacité de 40 personnes.

L'avionneur américain Boom vient de dévoiler à Denver une maquette géante du XB-1, préfigurant son projet d'avion de ligne supersonique de 40 places capable de voler à Mach 2.2.

dimanche 13 novembre 2016

Trump, les enjeux à cours terme !!!

Mondialisation, globalisation, économique, diplomatie... aujourd'hui, il faut composer avec lui, Donald Trump.

Les américains ont voté, le suffrage universel s'est prononcé. Donald Trump est élu président pour 4 ans.


Les grands dossiers qui l'attendent?
Russie, Chine, Syrie, avec des dossiers chauds autour de l'industrie et de l'emploi, avec une forte note protectionniste.

Si l'on peut dresser un diagnostic rapide de la vision économique et sociétale de Trump, il aura été probablement l'un des seuls et rares hommes engagé en politique à expliquer que les effets de la crise de 2009 sont toujours présent dans l'économie mondiale.


1 - "Make America Great Again" aura marqué de son empreinte!!!
Pour expliquer son analyse, il s'est longtemps exprimé dans ses discours et ses meetings sur le fait que les américains n'ont jamais été aussi pauvre.
Le salaire moyen aux USA est passé de 10 000$ dans les années 80/90 à 3000$ aujourd'hui. Ce qui implique forcément, vu la chute du pouvoir d'achat, celle de la consommation.
Même sévérité pour le milieu étudiant, qui a de plus en plus de mal à trouver le financement de ses études en privé.
Et avec la chute des salaires, il est également plus délicat et difficile de rembourser les emprunts contractés !!!


C'est notamment sur ces arguments, que dans son discours général, il exprime le fait que seul un protectionnisme et un fédéralisme peut redonner de la souveraineté à la nation américaine, avec une position de leadership international.

Reste à savoir comment, dans les 4 ans à venir, les USA vont composer avec le reste du monde pour proposer un schéma de pensée et de travail qui n'encombre pas les schéma classique de la diplomatie.


2 - Les hypothèses:
Marchés de matières premières et industrie.


Russie, Chine, marchés financiers. Trump a émis le souhait durant sa campagne de se rapprocher de Poutine, notamment pour mettre un terme au conflit avec l'EI et détruire l'organisation terroriste.
Il est aussi probable que Trump et Poutine pourront se retrouver sur des dossiers tels que l'énergie, les matières premières ou encore certaines industries, pour la partie économique.

Pour la Chine, après être passée de puissance émergente à 2ème puissance du monde pour la finance et probablement 1ère puissance du monde pour l'industrie, compte tenu de la conjoncture économique internationale, aura tout intérêt à trouver un terrain d'entente avec le pragmatique Trump.
N'oublions pas que la dette américaine dort dans les coffres des banques chinoises, que la chine vit actuellement elle aussi un problème de croissance économique et de PIB et que l'allié US est indispensable pour l'aider à nourrir son milliard de population, qui a découvert entre autre l'épargne et la spéculation.

Marchés financiers: même si trump est plus un entrepreneur qu'un spéculateur, wall street restera, comme pour tout président US, un interlocuteur indispensable.
Les emprunts d'état et les obligations, la dette, l'offre économique, la politique monétaire et le budget fédéral, la FED, les relations avec le système bancaire national et international, le marché des devises, autant de sujets qui répondent à l'environnement des marchés financiers.
Trump devra donc s'entourer de conseillers proche de wall street et de l'empire bancaire que sont Glodman Sachs et la Silicon Valley, afin d'être au plus près de la bourse.

Et pour finir, vous me direz et l'Europe dans tout ça???
Pour l'instant, seul le Brexit avec Nigel Farage et Theresa May ont l'air de l'intéresser...!!

Pourquoi le Brexit?

Déjà car l'ensemble des leaders européens se sont fortement prononcés contre lui durant la campagne, avec un continent majoritairement Pro Clinton.

Une démarche fort symbolique et diplomatique pour expliquer que le programme protectionniste est tout à fait possible, avec l'exemple Anglais, ensuite pour ma part une façon de dire aux pays européens qu'il faudra discuter des dossiers en profondeurs avec l'administration Trump, que les USA n'ont pas forcément besoin de l'administration européenne actuelle pour dialoguer avec l'asie dans son ensemble, ni avec les pays d’Afrique.

Alexandre Aufauvre

samedi 5 novembre 2016

Agriculture, rendements et consommation

Que privilégier dans notre alimentation?

En pleine période de crise, les prix sont plus que jamais au cœur de notre consommation, d'autant plus pour les produits essentiels comme l'alimentation.

Pour répondre à une problématique alimentaire quotidienne, devons-nous nous orienter vers le producteur local ou visé le marché de l'agro alimentaire?

Parmi les hypothèses et scénarios possible, deux sont la source de réponses: marché de gros avec les cours de matière première à l'échelle macro économique, la 2ème est le détaillant local.




Commençons par regarder les cours des matières premières agricoles pour se faire une idée des tendances avant transformation et conditionnement.

A - Les marchés agricoles sont dans une tendance baissière depuis de début de l'année.

Outre des problèmes de rendements dans les pays producteurs, les cours sont à la baisse pour des raisons de consommation.

Comme l'indique les echos dans une tribune consacrée au cacao, la demande mondiale sur les matières premières agricoles se tasse voir s’érode, ce qui entraîne une chute régulière des cours.

1 - Crise financière, économique et naturelle, résultante de cette tendance: un impact direct sur notre consommation...

Nous sommes loin des débats idéologiques et spéculatifs pour savoir qui sera le ou la meilleure présidente, qui prendra le plus soin des joyaux de la princesse.
Le processus évoqué est plus général, Qui décide, qui produit, qui transforme, qui investi et qui distribue les produits dont nous avons le plus besoin pour nous nourrir. Tout simplement..!!!

En ce qui concerne les normes et les quotas, notamment pour le qualitatif alimentaire, on peut s'appuyer sur les états, bruxelles, ainsi que les grands conglomérats lobbyistes dont le rendement coût/investissement/prix/profit est la base de réflexion et d'action.

Néanmoins, rappelons-nous qu'à ce jour seul un être humain est à même de faire tourner une exploitation agricole. La nature, faune et flore, ne sachant pas encore dialoguer avec les technologies avancées, et fort heureusement. L'homme reste donc une perspective seine et sereine pour produire et générer les produits de base.

Autre source, "Les econoclastes", 2016 « COME BACK » DES MATIÈRES PREMIÈRES ?

2 - L'un des indicateurs que la crise financière puis économique de 2008/2009 est toujours bien présente, son impact sur le marché des produits alimentaire.

Le consommateur moyen n'achète plus gourmet ni gourmand, mais utile et indispensable. En témoigne les différentes tribunes parues depuis 2014 sur l'évolution des stocks.




B - La production et l'attractivité locale: l'offre s'élargie de plus en plus, notamment chez les maraichés et autres petits producteurs pour de la vente directe.

Des métiers et des produits désertés il y a encore une ou deux décennies reviennent avec une offre de qualité.

Cette nouvelle offre, qui s'affirme dans le secteur de la restauration notamment, avec une offre culinaire et une cuisine de produits frais,

Côté prix, il est possible de manger sein aujourd'hui pour une somme quotidienne relativement correcte, entre 5€ et 8€ l'assiette domestique, à condition d'aimer faire la cuisine je l'admets,

Quand au menu restaurant, un plat du jour à partir de 9,5€ est tout à fait concevable, même dans une ville comme Lyon.

Alexandre Aufauvre

samedi 29 octobre 2016

Traités de libre-échange: privilégier le consommateur

CETA, TAFTA, TTIP... en tant que citoyen lambda vous en avez probablement entendu parlé. En tant qu'entrepreneur, vous vous êtes probablement penché un peu plus sur la question, surtout si vous êtes dans le commerce de bien de consommation, ayant un lien avec l'import export.


Une problématique de croissance internationale
La première question que je me suis posé en regardant de plus près ces traités, c'est le lien, direct qui peut être établi avec les marchés et les flux financiers, notamment l'éternelle discussion autour des banques centrales et leurs QE.



Faute de pouvoir remonter les taux pour la FED et la BCE, et compte tenu des principes de sécurité (dans la communication essentiellement) pour le FMI, qui ne voit pas d'embellie pour la croissance à court terme, les états se sont mis en chasse de trouver des solutions économiques pour relancer les échanges commerciaux entre les continents d'amérique du nord et l'union européenne.

Les atouts: compliqué d'agir de façon durable directement sur l'économie à l'heure actuelle, l'instabilité politique et diplomatique internationale ne plaidant pas en faveur d'investissements massifs qui pourraient sécuriser le monde l'industrie et de l'entreprise. 
Meilleure solution pour rassurer les banques et les investisseurs, assurer un écoulement des stocks et de la production par le consommateur. Cette démarche assure un rendement des volumes, même si les prix devront rester bas.
Certes la perte des droits de douane peut être vue comme une contrainte fiscale (estimée en millions d'€ et de $), mais la consommation des ménages est à moyen un facteur influent sur la pérennité des entreprises des secteurs et marchés concernés.

Les menaces: préserver les appellations  d'origine autour des produits ainsi qu'enjeux gouvernementaux. Les blocages sur les traités restent essentiellement pour les produits d'origine agricole. 

L'opacité des négociations a compliqué le dialogue concernant la traçabilité des produits, repoussant régulièrement un accord global entre les partenaires.


Quelques infos supplémentaires

- Que prévoit le traité de libre-échange entre le canada et l'UE? Quelles sont les mesures concètes?
- Que signifie Tfata ou TTIP? Points de blocage et négociations?

jeudi 27 octobre 2016

Economie, consommation, les perspectives pour 2017

Economie, consommation

Des statistiques et chiffres clés qui portent sur les secteurs de consommation courante suivants, c'est-à-dire alimentaire, biens durables, automobile, équipements du logement, habillement, autres biens fabriqués, énergies (eau, déchets), énergies (produits raffinés).

Ces secteurs et les chiffres que nous allons indiqués ci-dessous nous et vous concerne directement directement, ils sont liés à notre consommation quotidienne de biens et de services.


1 - Tendances...

Si l'on prend les statistiques 2015 et 2016 des produits et biens de consommation, les tendances restent haussières dans leur ensemble, avec 0.6% de croissance entre Juillet 2015 et Juillet 2016, pour les secteurs: biens durables, habillement, alimentaire, énergies.

En suivant les tendances données par l'INSEE mois par mois, on peut constater que ces dernières constituent une tendance faible haussière, toujours sur les mêmes secteurs, pour clore l'année 2016.


La consommation totale de biens 2015

- Alimentaire (-0.3%)
- Biens durables (0%)
- Automobile (-1.3%)
- Equipements du logement (2.1%)
- Habillement (2.0%)
- Autres biens fabriqués (-0.2%)
- Energies, eau, déchets (1.1%)
- Energies, produits raffinés (2.1%)


La consommation totale de biens 2016


- Alimentaire (-0.3%)
- Biens durables (-2.2%)
- Automobile (-1.9%)
- Equipements du logement (-3.1%)
- Habillement (-1.2%)
- Autres biens fabriqués (0.5%)
- Energies, eau, déchets (-2.4%)
- Energies, produits raffinés (6.5%)

En valeurs, ces secteurs ont baissé de -4.3% d'une année sur l'autre, mais ont progressé de 0.6% sur l'ensemble des 12 mois écoulés.


2 - Les perspectives pour 2017:

Si l'on se réfère aux tendances économiques indiquées par le FMI, la FED et la BCE, les caractéristiques vont également vers une croissance faible pour 2017 (- de 3% de croissance en moyenne).

Personnellement, j'attends de voir qu'elle sera l'impact réelle du BREXIT sur l’Angleterre et l’Europe, et quelle seront les taux imposés par la FED et la BCE, notamment avec le QE.

Ces éléments sont d'autant plus important qu'ils vont dessiner la carte des flux commerciaux et financiers pour les marchés et que l'on pourra voir l'impact sur les marchés import/export.
Bon nombre des produits que nous consommons étant issus de marchés internationaux et étant confrontés aux contraintes des devises et des rendements de marchés.

Nous pourrons alors voir comment va se dessiner et s'affirmer l'offre et la communication à partir de Janvier. Le pouvoir d'achat et le panier Français moyen sera alors en question...


3 - L'impact sur les produits de grande consommation:

Alimentation, biens logements, transports, habillement, ces secteurs indispensables à notre quotidien, seront d'autant plus scrutés à la loupe pour voir quels seront les indices des prix.

Brexit, élections US et Françaises, politiques sociales et économiques, reste à savoir ce que l'on nous réserve en terme d'impôts, taxes et rémunérations pour garantir un réel niveau de consommation...!!!

lundi 2 mai 2016

SoundCloud turns on ads and Go premium subs in the UK and Ireland


Now that SoundCloud has inked licensing deals with all the big music rights holders, the startup is wasting no time rolling out subscription services and advertising to a wider number of markets to better monetize its 175 million users and compete better against the likes of Spotify, Deezer, Apple Music and the rest.

The music-streaming company (sometimes referred to as the YouTube of audio for its wide array of user-generated content) is today expanding its SoundCloud Go premium subscription service to the U.K. and Ireland, a month after first launching it in the U.S. As with the U.S. version of Go, users will have ad-free access, plus a Spotify-style selection of millions of premium tracks alongside the wider SoundCloud catalog of music and podcasts — some 125 million tracks in all for a fee of £9.99 or €9.99 per month after a 30-day free trial (the U.S. version costs $9.99 per month).

Read following: One month from the launch of Go, SoundCloud is not giving away much about how it has been received so far in the U.S

Venture investments in new manufacturing technologies could reshape American industry


A wave of venture investment into new manufacturing startups looks set to transform American manufacturing.

While the foundations for these companies may have been laid in cities like Boston, New York and San Francisco, the startups that are driving this next industrial revolution hail from more unlikely hubs of technology innovation in the smaller urban centers of the Sun Belt and the Southeast.

These include cities like Lexington, Ky., in states whose economies were ravaged by the 2008 financial crisis and see redemption in the entrepreneurial energy of startup businesses.

New industrial processes, such as on-demand machining and additive three-dimensional printing, may have a tremendous effect on the U.S. economy.

Roughly 33 percent of the economy is fueled by manufacturing and it’s one of the arenas that has been most resistant to incursions from the technology world. Now, all of that is changing for several well-documented reasons.

Read following: The cost of hardware and infrastructure to support the application of technology in manufacturing has come down dramatically

mercredi 27 avril 2016

EDF va-t-elle connaître un destin à la Kodak?


Le rapprochement entre Kodak et EDF peut paraître incongru et pourtant les similitudes sont nombreuses entre l'ex-champion de la photo qui détenait un quasi-monopole sur la pellicule et le fleuron français de l'énergie à la tête lui aussi d'un monopole qui pourrait ne plus exister d'ici quelques années.

En 1996, Kodak avait 140 000 salariés, 90% du marché gagnait 15 milliards d'euros par an. En 2012, Kodak déposait le bilan.

EDF est aujourd’hui dans une même période charnière de son histoire. L’entreprise a deux choix: épuiser son business model jusqu’à la corde comme Kodak ou changer de cap.

Plus d'information: Le soleil n'envoie jamais sa facture

Le lent déclin de l'industrie dans l'économie française


En l'espace de 40 ans, le poids de l'industrie française dans l'économie a été divisé par deux, révèle une étude de l'Insee publiée ce mardi 26 avril.
La concurrence étrangère mais aussi l'externalisation de certaines activités vers les services expliquent ce recul.

C'est un chiffre qui est un brin trompeur. Entre 1970 et 2014, la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière (c'est-à-dire quasiment la totalité de l'industrie tricolore) a été mutipliée par 8,6 pour atteindre 213,8 milliards d'euros, selon une étude de l'Insee publiée ce mardi 26 avril.

Mais il ne faut surtout pas voir ce chiffre comme le signe de la vitalité des usines hexagonales.

Ainsi, en 40 ans, l'industrie manufacturière a vu son poids dans l'économie tricolore se déliter doucement au point qu'aujourd'hui, il est deux fois inférieur à ce qu'il était dans les années 70 (11,2% de la valeur ajoutée en 2014 contre 22,3% en 1970).

À l'inverse, les services ont vu leur part dans la valeur ajoutée passer de 31,7% à 45,4%.

Pour plus d'information: Délocalisation et externalisation

mardi 26 avril 2016

#Brexit Could Mean Big #Business for #London Bankers and Lawyers



If Britain leaves the European Union, it’s going to need negotiators, and lots of them. Parliament’s Foreign Affairs Committee thinks it knows where it can find them: London’s financial sector.

A vote on June 23 for a so-called Brexit would leave Britain facing the prospect of negotiating trade agreements with more than 50 countries, as well as its new status with the EU, the cross-party panel of lawmakers said in a report published Tuesday.

With Britain not having negotiated a free-trade agreement of its own in more than 40 years, the government would, it said, have to acquire the skills “in a hurry and to scale.

Following article: The committee saw two places where the government would be able to go

lundi 25 avril 2016

#MonOeil: l'économie, le numérique et l'innovation, le champ des possibles...


Le secteur du numérique et du digital compte de nombreuses innovations depuis le milieu des années 2000.

Parmi les noms qui riment le plus avec cette révolution et qui ont eu un réel impact sur l'évolution macro-économique mondiale on peut citer: Elon Musk, Mark Zuckerberg et Jack Dorsey et les fondateurs du joyau Google. 
Pour ma part, même si Google est rentré dans mon quotidien, ce sont surtoutMusk, Zuckerberg et Dorsey qui m'ont le plus marqué. 

Surveillés par les marchés et experts de la finance et du numérique, la partie de billards à 3 que jouent chacun de ces spécialistes est très intéressante et subtile à suivre.
Alors que Marissa Mayer n'a finalement pas réussie à sauver ni à faire renaîtreYahoo! et lui offrir une nouvelle vie, nos compères ont réussi chacun dans leur style et leur registre à maîtriser leur sujet.

- Je commencerai par celui que je scrute le plus en ce moment, Jack Dorsey:

Alors que l'action Twitter était introduit à 41.65$ en Novembre 2013, qu'elle a connu un pique en Janvier 2014 à 69$, elle n'a cessé de connaitre un effondrement depuis pour tomber sous la barre des 16$.



Les marchés ont ainsi sanctionné Twitter de n'avoir trouvé au fils de son développement commercial les mêmes recettes de profits que par le passé Google et aujourd'hui Facebook, qui au passage a su habilement se débarrasser des petits  porteurs et imposer au monde un besoin pour les communications professionnelles comme personnelles.

Pourquoi fais-je une telle fixette sur Twitter? 
Car à mes yeux, l'outil de communication génial qu'a lancé Dorsey ne peut se résigner à n'être et ne rester que sa version d'origine. 
Même s'il est plus sélectif et donc qualitatif que Facebook, les opportunités d'offrir à ses utilisateurs des services autres que 140 caractères et le #hastag devenu d'utilité et de nécessité public, reste la solution non encore exploitée pour le faire franchir la barre symbolique des 500 millions d'utilisateurs.
Reste à trouver le bon rebond et ouvrir un nouveau levier commercial...!!!
- En second plan, le grand frère Facebook:



Indéniablement sur le podium de la cours des grands, Zuckerberg a réussi tous ses paris pour l'instant. On aime ou on aime pas le personnage et sa personnalité, on a raison ou tord de le craindre, peu importe.



Introduite à 38.23$ en Novembre 2012, l'action facebook n'a cessé de progresser depuis pour atteindre plus de 110$ aujourd'hui.
Et son nombre d'utilisateur passe de plus de 500 millions au moment de son introduction à plus de 1 milliard 500 millions aujourd'hui.
Avec des profits à la hauteur de ses ambitions.

La grande force de facebook à mes yeux: avoir su offrir un outil ouvrant la porte à des solutions de communication instantanée beaucoup plus poussées que Twitter, ainsi que acquisitions pertinentes pour suivre le développement du mobile.


- Pour finir, le cas Elon Musk!!




Un ovni et un génie pour beaucoup, un orfèvre de la science pour ma part. Véritable fils spirituel de Steve Jobs, je le considère comme l'Albert Enstein de sa génération. Probablement l'un des seuls à ce jour à savoir manier les chiffres et la réflexion avec une telle maîtrise.



Ses deux derniers fait d'armes en date, SpaceX et son lanceur Falcon9 et le model3 de Tesla prouvent à quel point il domine le sujet financier et commercial, la recherche et le marché, et la perspective économique.

Faire un historique de l'ensemble des actifs de Tesla et SpaceX serait long, mais rappelons juste que SpaceX est devenu aujourd'hui le bras droit commercial de la Nasa et développement notamment des programmes pour ISS, et que Tesla est en train de révolutionner le marché automobile luxe et haut de gamme.

mercredi 13 avril 2016

La France, 9e puissance économique mondiale, selon le #FMI - #économie #consommation


Calculé en «parité de pouvoir d'achat», le PIB de la Chine arrive en tête suivi des États-Unis, de l'Inde et du Japon. Avec cette méthode de calcul chère au Fonds monétaire international, la France arrive en neuvième position parmi les grands pays.

«La Chine maintenant la plus importante économie du monde sur la base des parités de pouvoir d'achat est en train de vivre une transition essentielle mais complexe vers une croissance plus soutenable fondée sur la consommation et les services», peut-on lire.

La Chine a donc bien le Produit intérieur brut (PIB) le plus «important», en «parité de pouvoir d'achat», précise le FMI, qui considère par ailleurs que ce concept est tout à fait significatif et particulièrement utile.

Il part de l'observation qu'avec un euro ou un dollar, on achète plus de choses à Pékin qu'à Paris, essentiellement pour la raison que la main d'œuvre y est moins chère. Il est ainsi moins coûteux de se faire coiffer près de la place Tiananmen qu'avenue Montaigne. La «parité de pouvoir d'achat» des monnaies n'est donc pas exactement celle que font apparaître les cours des devises sur les marchés de change.

Lire la suite: La France derrière le Brésil et la Russie

Les #exportations chinoises progressent à nouveau - #Economie #business


Après plusieurs mois de chute, les exportations ont rebondi de 11,5% sur un an en février, à 160,8 milliards de dollars.

Les exportations chinoises se ressaisissent. Après plusieurs mois de plongeon, elles ont progressé de 11,5% sur un an en février, à 160,8 milliards de dollars, selon les chiffres officiels publiées ce mercredi 13 avril par les douanes chinoises. Largement attendu par les analystes

Ce rebond des exportations est-il un signe d’une possible stabilisation de la deuxième économie mondiale? Pour l’heure, l’embellie reste fragile. "Il demeure des obstacles évidents au développement du commerce extérieur chinois", souligne prudemment le service des Douanes du géant asiatique.

De fait, la conjoncture internationale reste précaire, et les échanges avec l'Union européenne et les Etats-Unis - principaux partenaires commerciaux de Pékin-, mais aussi avec les membres de l'Asean (Association des nations d'Asie du sud-est) ont reculé de concert le mois dernier.

Lire la suite: Un endettement colossal

mardi 12 avril 2016

Des géants de la Tech courtisent les femmes au foyer #Recrutement #Consommation


IBM, PayPal, Google mettent en oeuvre des programmes et stages pour attirer les femmes souhaitant reprendre une activité professionnelle après avoir élevé leurs enfants.

"La guerre des talents est si intense que nous rencontrons des PDG qui se demandent: qui n’avons-nous pas encore sollicité? Peut-être devons-nous aller chercher les femmes au foyer?", raconte au Wall Street Journal Valérie Frederickson, qui dirige un cabinet de recrutement prestataire de géants comme Yahoo ou Facebook.

Dans la Silicon Valley, les entreprises de la Tech se livrent bataille pour parvenir à recruter les meilleurs.

Depuis quelques temps, elles sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à un nouveau profil de candidats: les femmes reprenant une activité après avoir cessé de travailler pour élever leurs enfants.

Lire la suite: Perte de savoir-faire